androidl.jpg

Android présente son Material Design pour Android L

Présenté par Matias Durate, directeur de l’expérience utilisateur Android chez Google, le Material Design tranche avec les codes graphiques d’Android KitKat.

Initié en 2013 par le système d’exploitation Windows 8 de Microsoft ( Metro) puis par l’iOS 7 d’Apple, le flat design continue d’envahir nos écrans quels qu’ils soient. Google ne fait pas exception et nous propose aujourd’hui des interfaces « aplaties », colorées et épurées. Les fonds en aplats vifs donnent de la vie aux éléments graphiques et mettent en valeur le contenu, tout comme l’utilisation du blanc qui illumine désormais l’interface.

Les designers ont également revu la typographie Roboto en affinant ses traits. La police de caractère s’inscrit alors parfaitement dans ce nouvel environnement graphique.
Android L apporte ses variantes au flat design en ajoutant des ombres sous les principaux éléments de navigation et d’interaction tels que les boutons, pop-up ou action bar. Légères et discrètes, elles apportent de la profondeur à la construction graphique de l’écran.

 

material design screenshots

 

Google propose un design simplifié et aéré rendu totalement interactif par l’utilisation d’animations dynamiques. Ainsi, les boutons et les icones apparaissent, disparaissent, rebondissent ou glissent sous nos doigts. Les effets de transitions entre les écrans ont été travaillés de manière à enrichir l’expérience utilisateur.

Avec Material Design, la volonté de Google est de créer un langage visuel unique et identifiable sur l’ensemble de ses produits et services (Mobile, Google Chrome, Drive, objets connectés, etc.).
Ainsi unifié, ce design cross-platform sera décliné que l’on navigue sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone.

En attendant de découvrir la version définitive d’Android L dont la sortie est prévue pour la fin d’année, la version pour développeurs est d’ores et déjà disponible.

 

Source : Google Material Design
IdéineAndroid présente son Material Design pour Android L
Share this post

1 comment

Laissez un commentaire
  • Paul - 12/09/2014 reply

    Merci pour cet article simple et performant.

    Je rebondis sur le flat design et la touche que Google apporte avec le material design.
    On constate bien ici que l’évolution de la mode « flat design » se dirige vers du réalisme et ce sont ces effets d’ombres légères et animations qui le caractérise. Au final on a comme l’impression que les tendances du web design et de l’UX se dirigent vers un mix entre l’hyperréalisme du design d’il y a quelques années et l’hyper simplification du flatdesign d’aujourd’hui.

    Quant aux effets d’animations de l’UI, effectivement en matière d’UX c’est TOP. Mais il ne faut surtout pas oublier les ressources que cela peut nécessiter (connexion, matériel … ). Enfin, tout cela relève du travail en amont du projet.

    Un dernier point : il ne faut pas oublier que l’UX/UI doit être également ACCESSIBLE aux personnes ayant une déficience physique / moteur ou mental.

    Paul.G
    (highfive à romain)

Join the conversation

À lire aussi