continuum-wup.jpg

UWP et Continuum : quel impact pour le développement d’application ?

En octobre dernier puis lors de la BUILD de cette année, Microsoft annonçait de la nouveauté, et pas des moindres : un nouveau système d’exploitation et avec lui, son lot de fonctionnalités (voir article).

Il y a quelques jours, Microsoft déclarait donc fièrement que le très attendu Windows 10 avait déjà atteint les 100 millions de licences vendues à travers le monde (Ndlr: Objectif annoncé d’1 milliard en 2 ans).

Attardons-nous alors sur le Continuum et les Universal Apps, deux évolutions destinées à modifier le développement d’application multi-plateforme.

 

Continuum

Cette nouveauté agit directement sur le système d’exploitation qui peut désormais détecter la présence de périphériques externes connectés à l’appareil utilisé afin d’ajuster l’affichage de l’interface si besoin. Si une souris ou un clavier est branché à la tablette SurfacePro par exemple, le système d’exploitation se comportera comme un PC. Dans le cas inverse, l’interface s’adaptera aux commandes tactiles en proposant une navigation sous forme de tuiles dynamiques (type Windows 8). Continuum permettra également de détecter la présence d’écrans externes ou d’appareils connectés en Bluetooth.

Cela fonctionne également pour les smartphones. C’est le cas notamment lors de l’utilisation de la suite Office ; une présentation PowerPoint ou un document Word ne peuvent qu’être consultés sur mobile alors qu’une fois branchée à l’écran, l’application s’adapte et bascule en mode PC. L’utilisateur a ainsi accès à l’ensemble des fonctions d’édition du logiciel comme s’il travaillait sur un PC traditionnel.

Avec cette nouveauté, le smartphone est à nouveau placé au centre de toutes les attentions puisqu’il devient le point de relai entre tous les devices et se transforme en PC de poche. Le mode Continuum sera automatique si l’application est développée via le UWP (Universal Windows Platform).

 

microsoft_windows_continuum développement d'application

Exemple : Dans la logique du Continuum, les interfaces graphiques de l’application Microsoft OneDrive sont conçues en responsive design afin d’offrir une expérience sur mesure à l’utilisateur.

 

Universal Apps Platform (UWP)

Il y a quelques mois, Microsoft avait donc présenté Universal Windows Platform, une plateforme dédiée à la conception d’applications universelles. L’objectif de cette structure est de mutualiser le code de développement entre plusieurs applications afin qu’elles s’adaptent à n’importe quel terminal fonctionnant sous Windows 10 : desktop PC, tablette, smartphone et console.

Mais pour la firme de Redmond, l’enjeu de cette plateforme est surtout d’accueillir les applications de ses concurrents au sein de son propre store afin de gonfler son catalogue et inciter les entreprises à développer pour l’OS de Microsoft. Pour ce faire, les applications habituellement développées dans un langage spécifique (Java pour Android et Objective C pour iOS) seront désormais prises en charge et feront l’objet d’une compilation via la dernière version de l’outil Visual Studio.

Plusieurs outils convertisseurs d’applications à destination des développeurs iOS et Android sont en cours de réalisation. Une première version de la passerelle intitulée « Windows Bridge iOS » est déjà disponible au téléchargement. Pour Android, l’outil sera finalisé pour l’automne 2015. Lorsque tous ces convertisseurs seront opérationnels et stabilisés, Microsoft les intégrera directement à Visual Studio.

 

Dans la suite logique des applications universelles, Microsoft envisage la conversion de sites web et de logiciels, notamment la suite Office, dans une optique du « tout application ».
Avec le UWP, Microsoft regroupe l’ensemble de ses terminaux au sein d’une grande famille de produits capables de communiquer et d’interagir les uns avec les autres.

 

 

windows-microsoft développement d'application

 

Sources : Clubic, JDN, L’UsineDigital
Images : Windows, Bidnessetc.com
IdéineUWP et Continuum : quel impact pour le développement d’application ?
Share this post

Join the conversation

À lire aussi