evolve.jpg

Xamarin Evolve 2014 : la keynote en détails

Cette grand-messe est l’occasion pour Xamarin de rassembler toute sa communauté autour de présentations, d’ateliers et de tables rondes. Un des points d’orgue de cette Xamarin Evolve est sans aucun doute la keynote qui avait lieu ce mercredi. Hors de question pour nous de rater cette présentation des nouveautés mais pour ceux qui n’auraient pas eu la même chance, voici un résumé de son déroulement ainsi qu’un tour d’horizon des annonces.

 

Une keynote très attendue

Comme pour la keynote d’Apple il y a un mois (voir notre article), la conférence était retransmise en streaming live. En revanche, dès le début nous sommes agréablement surpris par la bonne qualité du flux vidéo et l’absence de sur doublage en chinois. On est même étonné de voir arriver sur scène Nat Friedman, le CEO de Xamarin, avec une chemise à sa taille. Au delà de la plaisanterie, on sent tout de suite que Xamarin a fait beaucoup de chemin depuis un an et que cette keynote se doit d’être à la hauteur de ces nouvelles prétentions.

C’est dont tout naturellement Nat Friedman qui lance cette keynote avec un tour d’horizon assez classique de Xamarin dans son écosystème. On sent bien l’évolution de la firme de San Francisco lorsqu’il expose quelques chiffres clés : depuis l’année dernière, Xamarin est passé de 65 à 200 employés et de 45 à 215 partenaires, à l’image d’Idéine qui est maintenant Xamarin Authorized Partner.

Après cette introduction, il est maintenant temps pour Nat d’accueillir sur scène quelques sponsors. Tout d’abord Florin Rotar d’Avanade pour un retour d’expérience puis Rod Smith d’IBM pour une annonce d’un partenariat entre les deux entreprises. Un connecteur avec la plateforme IBM MobileFirst est rendu disponible immédiatement (ici).

 

xamarin evolve

Les annonces se font désirer…

On sent bien que la mise en avant des partenaires est un passage obligé en ce début de keynote. Puis apparaît Miguel de Icaza, CTO chez Xamarin, pour les annonces techniques. Pour chauffer un peu le public, Miguel entame un dialogue humoristique avec Siri. On pense alors qu’il va enfin entrer dans le vif du sujet mais, non, il poursuit en citant les partenaires qui ont réalisé les composants graphiques pour Xamarin Forms.

Après l’apparition de quelques tweets témoignant de l’impatience générale, nous y sommes enfin ! Miguel commence par annoncer la preview de Xamarin Profiler. Le public technique dans la salle est conquis ; il faut rappeler que cette fonctionnalité est la deuxième demandée par les utilisateurs Xamarin sur UserVoice, juste après le portage sous BlackBerry.

Ce profiler, disponible en preview sur Mac et Windows, permet de collecter des informations sur les objets managés. Le but est de débusquer les MemoryLeaks et autre Bottlenecks dans nos applications. Deux instrumentations sont disponibles: Allocations pour tracker la mémoire et Time profiler pour les performances. On retrouve les fonctionnalités classiques de ce genre d’outils: Call TreeSampling et Memory snaphots. Xamarin Profiler est disponible dès à présent en preview pour Xamarin Studio et Visual Studio en utilisant le Beta Channel. Attention tout de même, cet outil n’est disponible que pour les possesseurs de licences Business ou Entreprise.

time profiler xamarin

Xamarin Android Player

Miguel lance alors l’émulateur Android alors que tout le monde attend la démonstration de ce profiler. On attend alors plusieurs dizaines de secondes que l’émulateur de Google veuille bien démarrer (un temps beaucoup trop long pour une Keynote). L’ambiance est détendue, Miguel fait quelques blagues sur le sujet.

On sent alors de manière évidente qu’une annonce est sur le point d’être dévoilée, et c’est le cas : Xamarin Android Player, un émulateur rapide pour remplacer l’émulateur standard Google ou Genymotion. Android Player ressemble d’ailleurs énormément à ce dernier, notamment techniquement, avec une utilisation de la virtualisation VirtualBox sous base x86. On nous annonce des temps de démarrage ultra rapides, une grande réactivité, l’installation des APK par simple drag n drop. Comme pour le profiler, la version preview est déjà disponible pour Mac et PC. En revanche, il faut se contenter pour le moment d’une seule image Nexus 4 sous Android KitKat (api level 19).

xamarin android player

Miguel de Icaza présente Sketches

Miguel en vient alors à un sujet qui lui tient à cœur actuellement, le F#. Il annonce tout d’abord que ce langage est désormais officiellement supporté par Xamarin et présente Sketches, un outil destiné à aider les développeurs à utiliser C# et F#. L’idée de Sketches est de voir s’exécuter le résultat du code au fur et à mesure que l’on écrit. Il permet de vérifier les résultats intermédiaires de l’exécution du code ainsi que leurs conséquences sur l’interface utilisateur. On imagine alors à quel point un tel outil pourrait se révéler intéressant pour la mise au point d’écrans ou pour la découverte de nouvelles API. La démonstration de Miguel nous montre un outil à trois volets. À gauche, la partie code, que l’on peut modifier en live. Au milieu, un mécanisme de renderer permet un affichage graphique selon le type d’objet manipulé. À droite, le rendu graphique du code exécuté. Sketches est disponible dès maintenant en preview sur la channel Beta pour éditer des projets iOS, Android et Mac en C# sous Xamarin Studio. Le support du F# est prévu pour la semaine prochaine et il n’y a pas encore de date pour l’accès depuis Visual Studio.

 

langage f

 

Quelques nouveautés pour Xamarin Test Cloud

Après ces trois belles nouvelles, le temps est venu pour une petite vidéo de 17-bit avec Ben Vance qui nous parle du jeu Skulls of the Shogun dont le nombre de joueurs a doublé grâce au passage à Xamarin.
Miguel en a alors fini pour la partie purement technique « Xamarin Platforms Previews ». On sent que la machine est bien huilée, les billets de blogs et les tweets avec les liens sont publiés dans l’instant. Nat Friedman peut reprendre la parole est accueillir brièvement Susan Bennett qui a prêté sa voix à Siri.

Xamarin Test Cloud étant passé en release il y a quelques semaines, on s’attendait à ce que le service soit mis en avant durant cette keynote ; on n’est donc pas surpris de voir arriver Nat sur ce sujet. Il nous présente les intérêts de cette solution, peu d’annonces, la plateforme est déjà bien connue. Cris Hardy entre alors sur scène pour la démonstration. On appréciera tout de même le nouvelle fonctionnalité playback qui permet de télécharger la vidéo complète de l’écran durant l’exécution d’un test. Il est maintenant possible d’exécuter les tests en parallèle.

 

xamarin test cloud

 

Xamarin Insights dévoilé

Vient enfin l’une des grandes annonces de cette keynote : l’arrivée de Xamarin Insights. Celui-ci vient se placer entre Google ou Flurry Annalytics et des services comme RayGun.io qui permet la récupération des erreurs en live. Cette fois, c’est James Montemagno, l’évangéliste maison qui rejoint Nat pour la démo. Ce service nous offre des statistiques d’utilisation et les remontées d’erreurs, avec toute la pile d’appels. L’intégration est très simple, une PCL à récupérer sur Nuget et une ligne de code d’initialisation. De la même manière, une seule ligne suffit pour remonter une exception et il est possible d’ajouter des données complémentaires. Lors de la démonstration, James nous montre la possibilité de voir les utilisateurs impactés par une erreur et de les notifier par mail une fois celle-ci corrigée. Xamarin Insights n’était pas disponible immédiatement après la keynote mais c’est maintenant le cas. Il faut noter que le service est gratuit durant la période de preview. En revanche, nous n’avons pas encore de notion du pricing à terme.

 

xamarin insights

 

Conclusion d’une keynote maîtrisée

Il est temps à présent pour Nat Friedman de clôturer cette très belle keynote avec un résumé des principaux points abordés : Android Player, Sketches, Xamarin Insights, Profiler, partenariat IBM, les vendeurs de composants Xamarin.Forms et les évolutions de Test Cloud.

L’exercice a été parfaitement maitrisé. Les personnes qui manifestaient leur impatience sur Twitter en début de keynote sont maintenant ravies. En résumé, pas de très grandes surprises mais les évolutions présentées vont dans le bon sens, il y en a eu pour tout le monde. Xamarin a beaucoup évolué depuis un an et continue sur sa lancée, cette keynote en est l’image parfaite.

 

keynote xamarin evolve

 SOURCES : Xamarin Evolve, Xamarin Blog
Paul LemanXamarin Evolve 2014 : la keynote en détails
Share this post

Join the conversation

À lire aussi